Diese Webseite verwendet Cookies

Wir verwenden Cookies, um Ihnen die richtigen Inhalte für Ihre Sprache und Geräte anzuzeigen (Notwendig), für Sie ausgewählte Inhalte zu präsentieren (Präferenzen), die Zugriffe auf unsere Website zu analysieren (Statistiken) und Ihnen auch auf anderen Websites unsere besten Sonderangebote unterbreiten zu dürfen (Marketing).

Mit Klick auf „AKZEPTIEREN“ willigen Sie in die Verwendung von Cookies ein. Sie können Ihre Cookie-Einstellungen jederzeit in der Fußzeile unter "Cookie-Einstellungen" ändern oder widerrufen. Detaillierte Informationen finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.

Cookies helfen uns bei der Bereitstellung unserer Dienste. Durch die Nutzung unserer Dienste erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir Cookies setzen. Mehr erfahren.

Coenzyme Q10: le point sur les principales indications

Graphique représentant les indications de la coenzyme Q10

Contenu

Qui peut tirer profit d’une supplémentation en coenzyme Q10?

La coenzyme Q10 se présente sous deux formes différentes: l’ubiquinol et l’ubiquinone. Même si certains affirment parfois le contraire, ces deux formes sont identiques en termes de biodisponibilité et d’efficacité dans l’organisme. La coenzyme Q10 est présente dans toutes les cellules vivantes et est similaire aux vitamines E et K sur le plan structurel. 

Une supplémentation est bénéfique à toutes les personnes qui souhaitent améliorer leur métabolisme énergétique (en particulier celui des tissus qui ont besoin de beaucoup d’énergie comme le cœur, les muscles squelettiques, le cerveau et le foie) et se protéger des radicaux libres. L’organisme synthétisant moins de coenzyme Q10 avec l’âge, une supplémentation peut être recommandée à titre préventif à partir de 40 ans afin de compenser cette baisse.

Vieillissement, baisse de la synthèse endogène 30 à 60 mg/jour
Vieillissement de la peau, anti-âge au moins 30 mg/jour
Yeux (nouveaux travaux de recherche,
également disponible en collyre3)
100 mg/jour
Antioxydant   
30 à 90 mg/jour

Coenzyme Q10 et maladies cardiovasculaires

En raison de son rôle important dans le métabolisme énergétique et de son efficacité antioxydante, la coenzyme Q10 est souvent utilisée en cas de maladies cardiovasculaires.

Elle contribue à protéger les vaisseaux sanguins ou les transporteurs du cholestérol et des lipides (lipoprotéines) d’une perte de fonction due au stress oxydatif.

Les statines influent sur la synthèse de la coenzyme Q10

Un traitement par des statines inhibe non seulement la synthèse du cholestérol, mais également celle de la coenzyme Q10 endogène. C’est pourquoi il est recommandé aux patients sous hypocholestérolémiants d’avoir recours à une supplémentation en coenzyme Q10 pendant ce traitement.
L’expérience montre que certains patients qui présentent des troubles musculaires typiquement associés aux statines répondent également bien à une supplémentation en coenzyme Q10.

De la Q10 pour le cœur

Lors d’une très remarquée étude suédoise à long terme2, des patients ont bénéficié d’une supplémentation en sélénium et en coenzyme Q10 pendant 48 mois, ce qui a permis de réduire le risque de décès d’origine cardiovasculaire de plus de moitié. Cet effet était toujours constaté dix ans après le début de l’étude, ce qui indique un effet protecteur durable sur le système cardiovasculaire. Votre trouverez plus d’informations sur cette étude dans cet article de notre blog.

Posologies de la coenzyme Q10 pour le système cardiovasculaire

Protection cardiaque générale
(en association avec 200 ug de sélénium2)  
200 mg/jour
Hypertension  60 à 200 mg/jour
Traitement par une statine
(pour compenser la baisse de la synthèse endogène)
30 à 100 mg/jour
Traitement par une statine
(tentative de traitement en cas de myopathie ou de fatigue musculaire)
200 mg/jour
En cas d’insuffisance cardiaque
300 mg/jour

Diabète

La coenzyme Q10 peut améliorer le taux d’insuline et l’action de celle-ci chez les diabétiques. Une telle supplémentation réduit aussi le stress oxydatif et pourrait ainsi limiter les conséquences du diabète à long terme.

Diabète (amélioration de la tolérance au glucose) 100 à 200 mg/jour

Mitochondriopathies et coenzyme Q10

La coenzyme Q10 peut être utilisée avec de bons résultats pour prévenir les migraines3, souvent en association avec la vitamine B2 et le magnésium. On pense que cet effet est lié à la correction du déficit énergétique dans les mitochondries des cellules cérébrales.

N’hésitez pas à lire cet article pour connaître les autres micronutriments qui peuvent être bénéfiques en cas de migraine.

Posologie

Migraine
(réduction du nombre, de la durée et de la sévérité des crises)      
100 à 400 mg/jour
Burn-out / épuisement (amélioration du taux de coenzyme Q10) 100 à 200 mg/jour
Fibromyalgie 
300 mg/jour

 

Autres indications

Sport (carence en Q10 fréquente pendant les phases d’entraînement intense et de compétition) 100 à 300 mg/jour

Les sportifs présentent souvent un taux plus faible de coenzyme Q10 pendant les phases d’entrainement intensif et de compétition. La coenzyme Q10 réduit les lésions musculaires dues à un entrainement intensif et permet une récupération plus rapide4.

Problèmes de gencives (traitement local, avec de la vitamine C) 90 à 300 mg/jour

 

Troubles de la fertilité masculine
(amélioration de la qualité des spermatozoïdes)
100 à 200 mg/jour

Retrouvez plus d’informations sur ce sujet dans cet article.

 

Grossesse (prévention de la prééclampsie) dès la 20e semaine 200 mg/jour

 

Maladies neurodégénératives telles que Parkinson et la sclérose en plaques

(soutien de la fonction nerveuse, diminution de la fatigue)
300 à 2400 mg/jour

 

Traitement adjuvant en oncologie

(réduction de la fatigue, effet protecteur en cas de chimiothérapie cardiotoxique)

300 à 2400 mg/jour

Coenzyme Q10: recommandations de prise

Pour obtenir une bonne biodisponibilité, il est important que la coenzyme Q10 soit prise pendant un repas principal (contenant des graisses!). De plus, les doses supérieures à 100 mg doivent être réparties en plusieurs prises au fil de la journée.

En raison d’une similarité structurelle avec la vitamine K, on ne peut exclure une interaction avec des anticoagulants antagonistes de la vitamine K (Marcoumar, p. ex.). Par conséquent, les patients concernés doivent consulter un médecin avant toute prise de coenzyme Q10.

Références

1 Cirilli I, Damiani E, Dludla PV, Hargreaves I, Marcheggiani F, Millichap LE, Orlando P, Silvestri S, Tiano L. Role of Coenzyme Q10 in health and disease: an update on the last 10 years (2010-2020). Antioxidants (Basel). 2021 Aug 23;10(8):1325.

2AlehagenU et al. Reduced cardiovascular mortality 10 years after supplementation with Selenium and Coenzyme Q10 for four years: follow-up results of a prospective randomized double-blind placebo-controlled trial in elderly citizens. PLoS One 2015;10(12):e0141641. doi: 10.1371)

3 Sándor PS et al. Efficacy of coenzyme Q10 in migraine prophylaxis: a randomized controlled trial. Neurology. 2005 Feb 22;64(4):713-5.

4 Testai L; Martelli A; Flori L; Cicero AFG.; Colletti A. Coenzyme Q10: clinical applications beyond cardiovascular diseases. Nutrients 2021, 13, 1697.

Source de l’image de titre:

Indications de la coenzyme Q10 dans les études sur l’amélioration de la santé humaine (graphique traduit en français d’après Cirilli et coll.1)