Huile d’onagre

Loupe focalisée sur le mot «Huile d’onagre» sur fond bleu foncé

L’huile d’onagre désigne l’huile issue des graines d’Oenothera biennis L. (onagre bisannuelle), une plante de la famille des onagracées qui pousse en Amérique du Nord. Cette huile riche en acides gras insaturés et en acide gamma-linolénique (AGL) est souvent utilisée dans les irritations de la peau ou l’arthrite.

Contenu

Bon à savoir à propos de l’huile d’onagre

  • Son principal composant est l’acide gamma-linolénique (AGL), un acide gras oméga-6.
  • Afin de protéger l’AGL de l’oxydation, il est recommandé de l’associer à environ 100 à 200 UI de vitamine E par jour.
  • Les capsules sont aussi appelées «capsules d’EPO». Ici, «EPO» est l’abréviation de «Evening Primrose Oil», c’est-à-dire «huile d’onagre» en anglais, et n’a rien à voir avec l’érythropoïétine (EPO) utilisée dans le dopage
  • L’onagre est aussi appelée «Belle-de-nuit», car ses fleurs s’ouvrent le soir.

Quelles sont les fonctions de l’huile d’onagre?

L’huile d’onagre, ou plutôt l’acide gamma-linolénique qu’elle contient principalement, est un acide gras oméga-6. Alors que les acides gras oméga-6 sont généralement pro-inflammatoires, l’acide gamma-linolénique possède des propriétés anti-inflammatoires. Cet acide gras est transformé en un eicosanoïde essentiel, la prostaglandine E1. Cette molécule de signalisation contribue à la régulation des inflammations et exerce notamment une action anti-allergique.

Domaines d’application/indications/symptômes d’une carence

  • Acné
    L’administration d’huile d’onagre peut être judicieuse en complément d’un traitement antiacnéique. Les propriétés anti-inflammatoires de l’AGL qu’elle contient peuvent améliorer les lésions acnéiques.
    Posologie: 2 g par jour (400 mg d’AGL) 
  • Alcoolisme
    L’huile d’onagre réduit les phases dépressives et a un effet stabilisateur sur le psychisme, ce qui permet de faciliter le sevrage.
    Posologie: 2 g par jour (400 mg d’AGL)
  • Eczéma atopique, névrodermite
    Ces affections peuvent réduire la transformation endogène d’acide linolénique (précurseur) en AGL. La production d’AGL et de la prostaglandine E1, une molécule de signalisation essentielle, est ainsi inhibée. En présence de ces affections, il est donc judicieux de donner de l’huile d’onagre afin d’atténuer les symptômes tels que les démangeaisons.
    Posologie: 4 à 6 g par jour
  • Peau et cheveux
    L’huile d’onagre peut contribuer à assouplir les cheveux secs et cassants ainsi que les peaux sèches.
    Posologie: 2 g par jour
  • Hyperactivité
    L’huile d’onagre peut réduire l’hyperactivité, en particulier lorsque les taux d’AGL sont trop faibles.
    Posologie: 2 g par jour
  • Syndrome prémenstruel, ménopause
    L’huile d’onagre peut atténuer l’humeur dépressive, la rétention d’eau ou la sensibilité de la poitrine.
    Posologie: 2 g par jour

    Une carence peut se produire lorsque la capacité de l’organisme à transformer l’acide linolénique en GLA est réduite. Des carences en nutriments tels que la vitamine B6, le zinc, le fer ou le magnésium, mais aussi une insulinorésistance, l’alcool, les rayons UV et l’âge inhibent l’activité de l’enzyme nécessaire (6-désaturase).

Biodisponibilité de l’huile d’onagre

La transformation de l’acide linolénique en acide gamma-linolénique ne représente qu’environ 1 à 5%. En outre, cette transformation varie très fortement d’un individu à l’autre, ce qui pourrait expliquer les résultats parfois différents obtenus dans les études. Toutefois, l’acide gamma-linolénique peut également être fourni directement par une alimentation contenant des huiles végétales. Il est également présent dans l’huile de pépins de cassis, l’huile de chanvre et l’huile de bourrache. Le spectre des acides gras semble cependant en général optimal dans l’huile d’onagre, ce qui explique son utilisation fréquente.

Interactions médicamenteuses

Des cas isolés de crises d’épilepsie ont été recensés chez des personnes traitées par des phénothiazines (antidépresseurs). Les interactions avec les antithrombotiques, c’est-à-dire les fluidifiants sanguins, ne sont pas exclues.

Les 4 principaux aliments sources d’acide gamma-linolénique (pour 100 g)

  • Huile de graines de chanvre
  • Huile d’onagre
  • Huile de pépins de cassis
  • Huile de bourrache