Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre langue et à votre appareil (Nécessaire), pour vous présenter des contenus sélectionnés pour vous (Préférences), pour analyser les accès à notre site web (Statistiques) et pour pouvoir vous proposer nos meilleures offres spéciales sur d'autres sites web également (Marketing).

En cliquant sur "Tout accepter", vous acceptez l'utilisation de cookies. Vous pouvez sélectionner les cookies un par un et les accepter en cliquant sur "Enregistrer la configuration". Vous pouvez à tout moment modifier ou révoquer vos paramètres de cookies dans le pied de page sous "Paramètres de cookies". Vous trouverez des informations détaillées dans notre déclaration de protection des données.

Ces cookies sont nécessaires à la fonctionnalité de notre site web et ne peuvent pas être désactivés (par ex. SessionCookies).

Ces cookies nous aident à comprendre comment les visiteurs interagissent avec notre site web. Les informations sont collectées et analysées de manière anonyme. Selon l'outil, un ou plusieurs cookies du même fournisseur sont placés. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre déclaration de confidentialité et celle du fournisseur concerné.

Nous utilisons des cookies afin de concevoir notre site web de manière optimale pour vous et de l'améliorer en permanence. Vous pouvez activer les cookies non nécessaires "Accepter tous" ou les cookies souhaités individuellement en cliquant sur "Configurer". Vous pouvez modifier vos paramètres de cookies à tout moment dans le pied de page sous "Paramètres de cookies". Vous trouverez de plus amples informations sur les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Acide folique

Loupe focalisée sur le mot Acide folique sur fond orange

Les folates (la forme présente dans les aliments) et l’acide folique (composé de synthèse présent dans les suppléments) sont importants pour la division et le fonctionnement des cellules. Les besoins sont donc particulièrement importants au début de la grossesse et une carence peut entraîner une malformation du nourrisson. Les symptômes de carence sont une anémie et des troubles de la fonction cognitive.

Contenu

Bon à savoir sur l’acide folique

  • Les apports recommandés sont de 300 µg par jour, de 400 à 600 µg par jour pour les femmes enceintes.
  • Si les apports sont insuffisants, la réserve de folates dans le foie ne suffit que pour trois à quatre semaines.
  • Les mots folique et folate viennent du latin folium qui signifie «feuille».
  • Une supplémentation avant même la grossesse est extrêmement importante pour éviter les défauts du tube neural (spina bifida).

Fonctions de l’acide folique dans l’organisme

  • Développement du fœtus
    L’acide folique joue un rôle important dans le développement du fœtus. Il participe à la formation du système nerveux central (cerveau et moelle épinière).
  • Division cellulaire
    L’acide folique est important pour la division et le fonctionnement des cellules. Il entre dans la composition de certaines coenzymes qui activent les biocatalyseurs (= enzymes) activant les réactions métaboliques.  L’acide folique participe en particulier à des transformations importantes pour la production de l’ADN et, de ce fait, pour la croissance cellulaire. Les cellules à cycles de vie et de renouvellement courts, en particulier (par ex. celles de l’intestin, des poumons, du sang), ont besoin d’apports suffisants en acide folique.

    L’acide folique participe en outre à la transformation de certains acides aminés et à la formation de neurotransmetteurs dans le cerveau.

Quand utilise-t-on l’acide folique?

  • Anémie
    La carence en acide folique est une cause fréquente d’anémie, notamment pendant la grossesse. Une supplémentation permet de remédier à ses conséquences négatives.
  • Grossesse
    Les besoins en acide folique sont presque deux fois supérieurs pendant la grossesse et l’alimentation ne suffit généralement pas à les couvrir. Une supplémentation doit donc être déjà mise en place avant la grossesse. Posologie: 400 à 600 µg par jour dès 4 semaines avant la grossesse et jusqu’à la douzième semaine de grossesse. Lisez cet article de blog pour en savoir plus sur les nutriments pendant la grossesse.
  • Goutte
    En cas de goutte, l’acide folique peut être administré à forte dose, sous contrôle médical, car il inhibe la synthèse de l’acide urique.
    Posologie: 5-15 mg par jour
  • Dépression
    L’acide folique peut être utilisé en complément des antidépresseurs pour améliorer le résultat du traitement, d’autant plus que les personnes dépressives manquent souvent d’acide folique. Voir les recommandations thérapeutiques pour en savoir plus sur l’acide folique et la dépression.

Carence en acide folique: reconnaître les symptômes

  • Anémie associée à une fatigue, un essoufflement, une baisse de la concentration
  • Taux sanguin d’homocystéine élevé → facteur de risque de maladies cardiaques
  • Affaiblissement du système immunitaire, vulnérabilité aux infections
  • Saignements
  • Inflammations de la cavité buccale et de l’appareil digestif
  • Chez le fœtus: anomalies du développement, spina bifida

Biodisponibilité de l’acide folique dans l’organisme

L’acide folique est présent dans les aliments sous forme de folate. Du point de vue chimique, les deux formes diffèrent par le nombre de résidus glutamate sur la structure de base. L’acide folique contenu dans les suppléments est un monoglutamate, c’est-à-dire qu’il contient un seul glutamate. Les folates sont des polyglutamates qui peuvent contenir jusqu’à 8 résidus glutamate. Ceux-ci sont fractionnés dans l’intestin grêle, car seul les monoglutamates sont assimilables par l’organisme. De ce fait, l’acide folique des suppléments est assimilé presque à 100%. La capacité d’assimilation des folates apportés par les aliments est deux fois plus faible.

Une fois les résidus glutamate «décrochés» dans l’intestin, l’acide folique est absorbé par les cellules intestinales, transformé en 5-méthyl-tétrahydrofolate (5-méthyl-THF) et transporté par le sang jusqu’au foie. Comme la transformation dans les cellules intestinale ne demande pas un gros effort à l’organisme, l’apport d’acide folique déjà activé (5-méthyl-THF) n’a pratiquement pas d’intérêt. En outre, cette forme est moins stable et moins bien étudiée que l’acide folique ordinaire.

Le folate est très sensible à la chaleur et il faut donc choisir des méthodes de préparation des aliments qui le préservent. La cuisson peut faire disparaître jusqu’à la moitié des folates.

Acide folique obligatoire avant et pendant la grossesse

Les besoins en acide folique sont augmentés pendant la grossesse. Des apports suffisants en acide folique sont indispensables, car il joue un rôle important dans la division cellulaire et la formation du système nerveux central du nourrisson. Il paraît utile de prendre une préparation de multivitamines contenant de l’acide folique, plus efficace pour la prévention. En outre, une supplémentation de 400 à 600 µg par jour est importante avant même la grossesse.

Les 5 principaux aliments sources d’acide folique (pour 100 g)

Haricots rouges 250 µg
Arachides 240 µg
Graines de tournesol 230 µg
Lentilles 150 µg
Asperges 120 µg