Nous utilisons des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre langue et à votre appareil (Nécessaire), pour vous présenter des contenus sélectionnés pour vous (Préférences), pour analyser les accès à notre site web (Statistiques) et pour pouvoir vous proposer nos meilleures offres spéciales sur d'autres sites web également (Marketing).

En cliquant sur "Tout accepter", vous acceptez l'utilisation de cookies. Vous pouvez sélectionner les cookies un par un et les accepter en cliquant sur "Enregistrer la configuration". Vous pouvez à tout moment modifier ou révoquer vos paramètres de cookies dans le pied de page sous "Paramètres de cookies". Vous trouverez des informations détaillées dans notre déclaration de protection des données.

Ces cookies sont nécessaires à la fonctionnalité de notre site web et ne peuvent pas être désactivés (par ex. SessionCookies).

Ces cookies nous aident à comprendre comment les visiteurs interagissent avec notre site web. Les informations sont collectées et analysées de manière anonyme. Selon l'outil, un ou plusieurs cookies du même fournisseur sont placés. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre déclaration de confidentialité et celle du fournisseur concerné.

Nous utilisons des cookies afin de concevoir notre site web de manière optimale pour vous et de l'améliorer en permanence. Vous pouvez activer les cookies non nécessaires "Accepter tous" ou les cookies souhaités individuellement en cliquant sur "Configurer". Vous pouvez modifier vos paramètres de cookies à tout moment dans le pied de page sous "Paramètres de cookies". Vous trouverez de plus amples informations sur les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Préparations à base de fer: moins, c’est plus

Femme assise sur un sofa, qui prend un complément alimentaire

Contenu

Quelles sont les fonctions du fer dans notre corps?

Globules rouges
Les globules rouges contiennent de l’hémoglobine – le colorant rouge du sang qui contient du fer.

Le fer est impliqué dans une multitude de tâches dans notre organisme. La fonction principale du fer dans l’organisme est de transporter l’oxygène vers les différents tissus et organes du corps. En effet, 60 à 70% du fer présent dans l’organisme se trouve dans les globules rouges – en tant que composant de l’hémoglobine, le pigment rouge du sang. En outre, le fer est également un composant de différentes enzymes.

Comment une carence en fer apparaît-elle?

En Suisse, la carence en fer et des apports insuffisants en fer sont un problème extrêmement répandu, surtout chez les femmes. En Suisse, l’apport moyen en fer des femmes âgées de 18 à 49 ans par le biais de l’alimentation est de 9 mg par jour. L’apport journalier recommandé en fer est toutefois de 16 mg7, voire de 30 mg pour les femmes enceintes, qui doivent produire plus de sang pour le fœtus. Les recommandations concernant l’apport en fer sont plus élevées pour les femmes que pour les hommes, car les femmes perdent en plus environ 25 mg de fer par mois avec leurs règles. Chez les sportifs, le fer est principalement perdu par la transpiration ou les microlésions des muscles, provoquées p. ex. par les impacts lors du jogging.

Une carence en fer peut également se manifester si, sur une période prolongée, l’alimentation apporte peu de fer facilement assimilable. Le fer héminique contenu dans les aliments d’origine animale est le mieux assimilable. Le fer non héminique contenu dans les aliments d’origine végétale est moins facilement absorbé. Les personnes végétariennes ou véganes doivent particulièrement veiller à consommer des aliments végétaux riches en fer et à optimiser l’absorption du fer.

Carence en fer: les principaux symptômes

  • Anémie
  • Fatigabilité rapide, troubles de la concentration
  • Performances diminuées, essoufflement
  • Pâleur de la peau, cheveux cassants, ongles striés
  • Inflammations, sensibilité aux infections

Traitement des états de carence en fer

Si une analyse de sang révèle une carence en fer, celle-ci est traitée, selon son degré de gravité, par des préparations de fer par voie orale ou une perfusion de fer. Après une importante perte de sang ou dans des situations critiques nécessitant une correction rapide de la carence en fer, par exemple pendant la grossesse ou avant une compétition, le traitement par perfusion se justifie. Par contre, il n’est pas recommandé de traiter une carence en fer d’origine nutritionnelle (même sans anémie) par une perfusion intraveineuse de fer, car le remplissage des réserves avec des suppléments de fer est tout aussi efficace et mieux toléré et qu’il est beaucoup moins coûteux.3,4 Malheureusement, des produits contenant une quantité de fer comprise entre 80 et 100 mg par jour sont encore trop souvent utilisés pour la supplémentation orale. En cas de carence en fer, mieux vaut souvent moins que plus.

 

Changement de paradigme dans la thérapie à base de fer

Comment assurer une supplémentation optimale en fer? Il convient ici de faire une distinction entre différents cas de figure:

  • Une supplémentation orale en fer hautement dosée pour corriger rapidement une carence martiale avérée, par exemple en cas de taux de ferritine très bas, avec ou sans anémie
  • Une supplémentation en fer modérément dosée pour remédier à une carence légère, par exemple lorsque les taux de ferritine sont faibles
  • Une supplémentation en fer faiblement dosée pour compléter l’alimentation afin d’éviter une carence, par exemple dans le cas d’une alimentation végétarienne ou végane, chez les enfants ou en complément d’une préparation multivitamines-minéraux

Avantage des préparations à base de fer faiblement et modérément dosées:

Les préparations à base de fer à des doses allant jusqu’à 50 mg environ présentent des avantages décisifs par rapport aux préparations plus fortement dosées:

  1. Elles provoquent moins d’effets indésirables, tels que les douleurs abdominales et la constipation, dus au fer non absorbé dans l’intestin – ce qui se traduit à son tour par moins d’arrêts du traitement.
  2. Le corps peut absorber un pourcentage plus élevé de fer au niveau intestinal.
    À partir de 55 mg, l’absorption du fer est réduite par l’hepcidine pendant 24 heures après la prise.1

Une étude menée sur 36 jeunes femmes présentant une carence en fer sans anémie a montré l’efficacité d’une supplémentation en fer faible à modérée: une supplémentation de 8 semaines avec 6 mg de fer 2x par jour a amélioré les taux de ferritine et d’hémoglobine.3

L’hepcidine contrôle l’équilibre du fer dans l’organisme

Si l’organisme reçoit beaucoup de fer ou s’il en contient beaucoup, le foie produit de l’hepcidine. Il s’agit d’une protéine qui régule l’équilibre du fer dans l’organisme. L’hepcidine dégrade la protéine de transport du fer (ferroportine), ce qui bloque la libération du fer de l’intestin dans le sang pendant environ 24 heures.

Exemple

Si l’on prend p. ex. 80 mg de fer sous forme de préparation à base de fer, le fer pris le lendemain ne peut pas être absorbé par l’intestin, ou seulement de manière réduite, en raison de ce processus de régulation.

Régulation de l’absorption du fer dans l’intestin par l’hepcidine

L’hepcidine inhibe la libération de fer par les cellules intestinales en provoquant la dégradation de la ferroportine (molécule d’exportation du fer).

Recommandation pour la prise de fer

Pour une meilleure absorption, les suppléments de fer hautement dosés (>55 mg) ne doivent être pris qu’un jour sur deux.

Selon le statut martial, il est recommandé de prendre quotidiennement une préparation à base de fer modérément ou faiblement dosée pour une meilleure tolérance. En effet, on évite ainsi de déclencher l’effet régulateur de l’hepcidine.

Dans l’idéal, un supplément de fer doit se prendre le matin avec un verre de jus de fruit ou un fruit riche en vitamine C, quel que soit le dosage. Le café réduit l’absorption du fer de jusqu’à 54%, c’est pourquoi il faut idéalement respecter un certain délai entre la prise du supplément et le premier café du matin.

Le fer n’est pas le seul à être important pour la formation du sang (hématopoïèse)

Si l’on souhaite soutenir de façon ciblée le métabolisme du fer et l’hématopoïèse, il faut choisir une préparation qui contient d’autres micronutriments utiles pour l’absorption et l’assimilation du fer.
Le fait que la vitamine C favorise l’absorption du fer est désormais bien connu. Outre le fer, le cuivre, la vitamine B12 et l’acide folique sont aussi nécessaires à la formation de l’hémoglobine.

Conclusion: quantité modérée de fer – moins d’effets secondaires – mais haute efficacité!

Des doses élevées de fer prises quotidiennement ne doivent être utilisées que sur une courte durée, sous la supervision d’un professionnel: d’une part, elles provoquent fréquemment des effets secondaires désagréables; d’autre part, elles réduisent l’absorption du fer en provoquant la libération d’hepcidine.

Dans la mesure du possible, il est donc préférable de prendre quotidiennement une préparation à base de fer modérément ou faiblement dosée. L’absorption du fer en sera améliorée et les effets secondaires désagréables peuvent être réduits. Idéalement, le produit choisi contiendra aussi d’autres micronutriments importants pour l’hématopoïèse.

Conseils à propos du fer

  • Les jeunes femmes, les femmes enceintes et les personnes âgées doivent faire contrôler régulièrement leur taux de fer. En ce qui concerne la ferritine, il faut tenir compte du fait qu’elle peut être augmentée en cas d’infection et par certaines maladies, ce qui peut donner l’impression d’un apport suffisant en fer. Il convient donc de mesurer un autre paramètre, comme la saturation de la transferrine.
  • Pour maintenir ou rétablir un bon apport en fer, une préparation multivitamines-multiminéraux équilibrée contenant du fer est idéale. Si la quantité de fer qu’elle contient est insuffisante, il est possible de prendre une autre préparation à base de fer faiblement dosée.
  • Si possible, mieux vaut prendre les préparations à base de fer le matin, car les taux d’hepcidine sont plus faibles le matin qu’à midi ou le soir.

Références

Moretti D et al. Oral iron supplements increase hepcidin and decrease iron absorption from daily or twice-daily doses in iron-depleted young women. Blood 2015;126(17):1981–1989.

Rimon E, et al.: Are we giving too much iron? Low-dose iron therapy is effective in octogenarians. Am J Med.2005 Oct;118(10):1142–7.

3Simic S et al. Effectiveness of low-dose iron treatment in non-anaemic iron-deficient women: a prospective open-label single-arm trial. Swiss Med Wkly. 2023 May 25;153:40079.

4Waefler M, Zuberbuehler CA (2021) Wie gut ist die Bevolkerung der Schweiz mit Mikronahrstoffen versorgt? Schweizer Ernahrungsbulletin: Seiten 111–129. Erhältlich auf der Webseite des BLV.

5https://www.medix.ch/wissen/guidelines/eisenmangel/ - aufgerufen am 6.10.2023

6Meier R et al. Indications and associated factors for prescribing intravenous iron supplementation in Swiss general practice: a retrospective observational study. Swiss Med Wkly. 2019 Sep 30;149:w20127.

7https://www.blv.admin.ch/blv/de/home/lebensmittel-und-ernaehrung/ernaehrung/empfehlungen-informationen/naehrstoffe/naehrstoffzufuhr-dynamische-tabelle.html

Autres articles

Pendant la grossesse, ces nutriments devraient être pris en complément d’une alimentation saine

Continuer la lecture