Pendant la grossesse, ces nutriments devraient être pris en complément d’une alimentation saine

Ventre d’une femme enceinte, enlacé par un enfant plus grand

Contenu

Ces compléments alimentaires à base de vitamines et autres sont judicieux pendant la grossesse

Saviez-vous que chez la femme, les besoins en vitamines, minéraux et oligoéléments ne sont jamais autant élevés que pendant la grossesse? Même si vous efforcez de suivre un régime alimentaire équilibré, il est difficile voire impossible de couvrir ces besoins accrus en micronutriments par votre seule alimentation.

Ces nutriments devraient être pris en complément:

  • Préparations de multivitamines enrichies en minéraux
  • Acides gras oméga-3 DHA et EPA
  • Minéraux: calcium et magnésium
  • Éventuellement des probiotiques

Dans l’article «L’alimentation pendant la grossesse – les principaux nutriments», vous apprendrez quels sont les besoins particulièrement élevés de la femme enceinte en nutriments et quelles peuvent être les conséquences d’une carence en nutriments pour la mère et l’enfant.

Des préparations de multivitamines avec minéraux comme apport de base

Une préparation assurant les apports de base garantit que la mère et l’enfant ingèrent les vitamines, minéraux et oligoéléments principaux. Il est ainsi possible d’apporter un soutien optimal au développement de l’enfant. En outre, des études (que l’on trouve dans la présente brochure) montrent que des préparations de multivitamines peuvent réduire divers risques pendant la grossesse:

  • Complications pendant la grossesse
  • Malformations et malformations congénitales chez le bébé
  • Troubles du développement et déficits cognitifs chez l’enfant
  • Naissances prématurées et retards du développement du fœtus dans le ventre de la mère
  • Autisme chez l’enfant

À quoi faut-il prêter attention lors du choix d’une préparation de base?

Pour qu’un apport de base suffisant soit garanti, la préparation doit répondre aux besoins de la mère et de l’enfant et contenir tous les principaux micronutriments (vitamines, minéraux et oligoéléments).

Veillez tout particulièrement à ce que le produit respecte les points suivants:

  • Acide folique, au minimum 600 µg par dose journalière
    Des études montrent que l’acide folique donne de meilleurs résultats en termes de réduction des malformations lorsqu’il est associé à d’autres micronutriments.
  • Vitamine D3
    Même si le produit contient l’apport de base en vitamine D, vous devriez faire contrôler vos taux sanguins de vitamine D par votre médecin. Des taux sanguins compris entre 75 et 150 nmol par litre sont optimaux pour le développement et la réduction du risque de complications pendant la grossesse.

    Carence en vitamine D chez les femmes enceintes en Suisse:
Diagramme circulaire avec résultat: 63% des femmes présentent une carence en vitamine D au 1er trimestre et 53% au 3e trimestre
La carence en vitamine D continue à être trop fréquente, comme le montrent des données de l’Hôpital universitaire de Zurich pour 2015 et 2016.
  • Iode, au minimum 150 µg par dose journalière
    Le Bulletin nutritionnel suisse 2019 montre que l’ingestion d’iode en Suisse est inférieure aux valeurs recommandées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour les femmes enceintes et les femmes en âge de procréer.
Diagramme: les femmes en âge de procréer n’atteignent que 88 µg/l des 100 µg/l recommandés par l’OMS. Les femmes enceintes n’atteignent que 140 µg/ de la valeur seuil (150 µg/l) de l’OMS.
Carence en iode chez les femmes enceintes et les femmes en âge de procréer en Suisse.
  • Fer; 30 à 40 mg par dose journalière
    La plupart des cas d’anémie ferriprive dans la grossesse peuvent être prévenus avec un apport de 30 à 40 mg de fer par jour. C’est en particulier au début de la grossesse qu’il est important d’avoir des réserves suffisantes en fer. Vous réduisez ainsi le risque de devoir prendre pendant la grossesse des produits contenant de fortes doses de fer, qui sont fréquemment mal tolérés.
    Vous pouvez en savoir plus sur les suppléments de fer à forte dose en lisant ce billet de blog.
  • Vitamine A sous forme de bêta-carotène
    En tant que précurseur de la vitamine A, le bêta-carotène prévient le risque d’un surdosage en vitamine A, qui peut entraîner des malformations chez l’enfant à naître.

Même si vous utilisez une préparation de multivitamines avec minéraux dont la formulation est adaptée aux femmes enceintes, il est nécessaire que vous preniez certains micronutriments ou acides gras en complément de l’apport de base:

Acides oméga-3, DHA et EPA

En prenant des acides gras oméga-3, vous apportez une contribution importante au développement du cerveau et des yeux de votre enfant à naître.

Selon de nouvelles analyses, la prise d’acides gras oméga-3 pendant la grossesse réduit le risque de diverses complications telles que naissances prématurées et poids trop faible du nouveau-né à la naissance (< 2500 g) du nouveau-né.

Les acides gras omega-3 réduisent aussi chez le nouveau-né le risque de:

  • Asthme de la petite enfance (jusqu’à 5 ans)
  • Infections des voies respiratoires inférieures
  • Allergies

Pour que vous puissiez obtenir tous ces effets positifs, nous vous recommandons de prendre les acides gras oméga-3 comme suit:

  • Idéalement, déjà depuis le désir d’enfant jusqu’à la fin de la période d’allaitement, 500 à 1000 mg de l’acide oméga-3 DHA (acide docosahexaénoïque)
  • En plus, à partir du 3e trimestre et jusqu’à la fin de la période d’allaitement 2000 mg d’acides gras oméga-3, en donnant la priorité à l’EPA (acide eicosapentaénoïque)

Préparations de minéraux contenant du calcium et du magnésium

Les minéraux étant très volumineux, les préparations de multivitamines enrichies en minéraux n’en contiennent généralement que de faibles dosages. Afin de couvrir les besoins accrus de la mère et de l’enfant, il est donc judicieux de prendre un complément de calcium et de magnésium.

Pour améliorer l’absorption du calcium, choisissez de préférence un produit qui contient aussi de la vitamine D3. Tous deux sont importants pour une croissance et un développement sain des os chez l’enfant.

Le magnésium est important pour les muscles et le système nerveux. À partir de la seconde moitié de la grossesse, de nombreuses femmes enceintes développent une carence en magnésium qui augmente les crampes nocturnes et le risque d’accouchement prématuré.

Probiotiques

Les probiotiques contenant des souches bactériennes bonnes pour la santé abaissent le risque de développer une vaginose bactérienne ou des infections vaginales fongiques. Ces deux pathologies sont des facteurs de risque de naissances avant terme.

Choisissez un probiotique qui contienne les souches de lactobacilles crispatus, rhamnosus, jensenji et gasseri. Ces souches sont présentes dans la flore vaginale des femmes enceintes en bonne santé et elles forment un écran protecteur contre les bactéries et les champignons nocifs.

Moment approprié pour la prise de micronutriments

Axe du temps pour la prise de préparations de micronutriments pendant la grossesse et l’allaitement
En nous basant sur des données scientifiques, nous recommandons la prise de produits contenant des micronutriments pendant la grossesse et l’allaitement.

En prenant les vitamines, minéraux, oligoéléments et acides gras susmentionnés ainsi que des probiotiques, vous pouvez favoriser de façon optimale le développement de votre enfant et votre propre santé pendant la grossesse.

D’une façon générale: choisissez dans la mesure du possible des produits qui ne contiennent pas d’additifs, arômes, conservateurs et édulcorants étrangers à l’organisme. La prise de compléments alimentaires pendant la grossesse doit être discutée au préalable avec un(e) spécialiste.

Saviez-vous que des micronutriments peuvent aussi être utilisés lors de troubles rencontrés durant la grossesse? Dans notre rubrique Recommandations thérapeutiques, vous trouverez les nutriments appropriés à prendre lors de troubles durant la grossesse.

Autres articles

Ernährung in der Schwangerschaft: die wichtigsten Nährstoffe für Mutter und Kind

Continuer la lecture