Le chrome améliore le contrôle glycémique chez les diabétiques de type 2

Chrome dans une loupe sur fond vert

Contenu

Méta-analyse regroupant 28 études randomisées et contrôlées

Une méta-analyse et revue systématique1 récente vient d’examiner dans quelle mesure une supplémentation en chrome avait le pouvoir d’influencer positivement les paramètres classiques de contrôle de la glycémie chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

Cette méta-analyse a évalué 28 études contrôlées et randomisées disponibles au mois de février 2020. Ces études ont examiné l’effet de préparations de chrome sur la glycémie à jeun, le taux sanguin d’insuline, l’HbA1c et l’indice HOMA-IR (mise en évidence d’une insulinorésistance).

Les doses de chrome employées étaient très variables. Elles se situaient entre 50 et 1000 µg de chrome par jour. La durée d’administration était comprise entre 4 et 25 semaines. Les composés de chrome fréquemment utilisés étaient le picolinate, mais aussi la levure, le nicotinate ainsi que le chlorure de chrome(III), la biodisponibilité de ce dernier étant considérée comme non optimale.

Évaluation

L’évaluation statistique de toutes les études a donné, en moyenne, les résultats significatifs suivants:

Résultats de l'évaluation

En raison de la grande hétérogénéité des doses employées et des durées d’administration, ces résultats revêtent une signification limitée pour la pratique. Il est donc particulièrement intéressant que les auteurs aient réalisé des analyses par sous-groupes.

Analyses par sous-groupes compte tenu de la dose et de la durée d’administration du chrome

Les auteurs ont cherché à savoir si, dans différents sous-groupes, la dose et la durée d’administration de la supplémentation en chrome avaient un effet sur le profil glycémique des patients et, le cas échéant, dans quelle mesure. Pour cela, ils ont d’une part comparé les études prévoyant des administrations ≤ 200 µg et > 200 µg de chrome par jour. D’autre part, ils ont distingué les études prévoyant une durée d’administration supérieure à 12 semaines de celles prévoyant une durée d’administration inférieure.

Analyse des sous-groupes Résultats présentés graphiquement

Conclusions des auteurs: tous les paramètres glycémiques évalués ont été significativement réduits.

Les auteurs en sont arrivés à la conclusion que la supplémentation en chrome avait permis une diminution significative de tous les paramètres glycémiques examinés (glycémie à jeun, insuline, HbA1c, HOMA-IR).

À cet égard, une durée de supplémentation ≥ 12 semaines entraînait une réduction plus importante des valeurs mesurées, de même qu’une dose quotidienne d’au moins 200 μg. Les auteurs ont souligné que la grande qualité des études évaluées faisait la force de cette méta-analyse. Sa pertinence est néanmoins réduite par l’absence des informations suivantes:

  • Les patients examinés dans les études évaluées prenaient-ils d’autres médicaments antidiabétiques parallèlement à l’administration de chrome?
  • Quelles étaient les valeurs initiales chez ces patients? On sait que les résultats d’une intervention chez les personnes diabétiques sont d’autant meilleurs que le métabolisme du glucose est mal contrôlé.

Nos conclusions: le chrome a un effet cliniquement significatif chez les diabétiques de type 2

L’évaluation de cette méta-analyse montre que le chrome semble posséder un effet étonnamment bénéfique et cliniquement significatif sur le contrôle de la glycémie chez les patients atteints de diabète de type 2. La réduction de l’HbA1c obtenue est comparable, par exemple, à celle que l’on peut attendre d’un traitement par metformine. Aussi devrait-on envisager, dans le cadre du traitement du diabète, une supplémentation adjuvante régulière en chrome à une dose d’au moins 200 µg par jour pendant une durée ≥ 12 semaines.

Littérature

1 Asbaghi O et al. Effects of chromium supplementation on glycemic control in patients with type 2 diabetes: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Pharmacol Res 2020;161:105098.

Autres articles

Zinc et diabète

Continuer la lecture