Diese Webseite verwendet Cookies

Wir verwenden Cookies, um Ihnen die richtigen Inhalte für Ihre Sprache und Geräte anzuzeigen (Notwendig), für Sie ausgewählte Inhalte zu präsentieren (Präferenzen), die Zugriffe auf unsere Website zu analysieren (Statistiken) und Ihnen auch auf anderen Websites unsere besten Sonderangebote unterbreiten zu dürfen (Marketing).

Mit Klick auf „AKZEPTIEREN“ willigen Sie in die Verwendung von Cookies ein. Sie können Ihre Cookie-Einstellungen jederzeit in der Fußzeile unter "Cookie-Einstellungen" ändern oder widerrufen. Detaillierte Informationen finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.

Cookies helfen uns bei der Bereitstellung unserer Dienste. Durch die Nutzung unserer Dienste erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir Cookies setzen. Mehr erfahren.

L’huile d’onagre et ses principales indications

{EXEC: dcg_Image ( './temp/explorer/files/Fachblog/Nachtkerzenoel/87635230_s.jpg' , 1080 , 720 , array ( 'additional' => 'alt="Huile d'onagre dans un bol en verre avec des fleurs d'onagre fraîches en arrière-plan." title="Huile d'onagre"') ) }

L’huile d’onagre (Evening Primrose Oil, EPO) obtenue à partir d’Oenothera biennis est riche en acide gamma-linolénique (AGL). L’AGL est un acide gras oméga-6. En principe, l’AGL peut être obtenu à partir de l’acide cis-linoléique contenu dans différentes huiles végétales (telles que l’huile de tournesol, l’huile de carthame, etc.). Toutefois, la formation d’AGL dans l’organisme est tellement minime que bon nombre de personnes en présentent de faibles taux sanguins malgré une surconsommation d’acides gras oméga-6. De ce fait, une
supplémentation en AGL à l’aide de préparations à base d’huile d’onagre est bien souvent indiquée.

  • Acné
  • Alcoolisme
  • Eczéma atopique, névrodermite
  • Peau sèche
  • Hyperlipidémie
  • Mastalgie, douleurs mammaires
  • Ménopause et ses désagréments
  • Syndrome prémenstruel
  • Troubles du comportement, TDAH

Principiales indications des préparations à base d'huile d'onagre

Acné5
L’administration de 400 mg d’AGL (sous forme d’huile d’onagre ou de bourrache) peut compléter judicieusement un traitement anti-acnéique. Les propriétés anti-inflammatoires de l’AGL peuvent améliorer les lésions dues à l’acné (aussi en association avec des préparations à base d’huile de poisson).

Alcoolisme11
Chez les personnes ayant une consommation excessive d’alcool, la prostaglandine E1 est généralement diminuée. L’administration d’AGL augmente le taux de prostaglandine E1 par la formation d’acide
dihomo-gamma-linolénique. L’huile d’onagre réduit ainsi les
phases dépressives et a un effet stabilisateur sur le psychisme, ce
qui permet de faciliter le sevrage. Posologie: 2 g par jour

Eczéma atopique,3,10 névrodermite
L’acide gamma-linolénique a une action anti-inflammatoire et réduit la sévérité de la névrodermite. L’amélioration des symptômes cliniques de la névrodermite par une supplémentation en huile d’onagre est fortement corrélée à l’augmentation plasmatique d’AGL.
En complément, l’huile d’onagre peut aussi être appliquée directement sur la peau lésée. Posologie: env. 2 g par jour

Peau sèche8
Dans une étude menée en Suisse, 1,5 g d’huile d’onagre par jour (sur 12 semaines) a amélioré différents paramètres par rapport au placebo: hydratation, préparations à base, élasticité et
fermeté.

Hyperlipidémie6
Une récente méta-analyse montre (le nombre de volontaires des études est toutefois plutôt faible) que l’administration orale de ≤ 4 g
d’huile d’onagre par jour chez les patients présentant des lipides sanguins élevés réduit significativement les triglycérides sériques
et augmente également le cholestérol HDL. L’AGL semble inhiber la formation de triglycérides dans le foie et activer la lipase, une
enzyme qui dégrade les triglycérides en acides gras libres et en glycérol.

Mastalgie,1,7 douleurs mammaires
Le traitement de première ligne des douleurs mammaires, qui surviennent surtout chez les femmes de 30 à 40 ans, se compose d’antalgiques classiques (oraux et locaux) et de préparations hormonales. Ensuite viennent le tamoxifène et le danazol (une substance antigonadotrope qui inhibe l’hormone folliculo-stimulante ou FSH et l’hormone lutéinisante ou LH). Il a été prouvé que l’administration d’EPO (1 à 4 g par jour pendant 2 à 12 mois) agit aussi bien que l’analgésique local, le danazol et la vitamine E, efficace elle aussi dans la mastalgie.

Ménopause2,4,7 et ses désagréments
La prise de 1 g d’huile d’onagre par jour pendant 6 semaines semble réduire l’intensité des bouffées de chaleur, mais les données sont limitées. 

Syndrome prémenstruel7
L’huile d’onagre peut réduire la sévérité dessymptômes prémenstruels (physiques et psychologiques). Dans les présentes études, 1,5 à
6 g d’huile d’onagre ont été utilisés pendant 3 mois. La plupart des études effectuées sont anciennes.

Troubles du comportement,9 TDAH
Une analyse de méta-régression menée en 2014 sur des études contrôlées randomisées a conclu que l’AGL, mais aussi l’EPA entraînent des améliorations significatives des symptômes
de TDAH. Posologie: 3 g d’huile d’onagre par jour.

Littérature

1 Adni LLA et al. A systematic review and meta-analysis of the efficacy of evening primrose oil for mastalgia treatment. Int J Environ Res Publ Health 2021;18:6295.

2 Christelle K et al. The effects of evening-primrose oil on menopausal symptoms: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Curr Women’s Health Rev 2020;16(4):265–276.

3 Chung BY et al. Effect of evening primrose oil on Korean patients with mild atopic dermatitis. A randomized, double-blinded, placebo-controlled clinical study. Ann Dermatol 2018;30(4):409–416.

4 Farzaneh F et al. The effect of oral evening primrose oil on menopausal hot flashes: a randomized clinical trial. Gen Gynecol 2013;288:1075–1079.

5 Jung JY et al. Effect of dietary supplementation with omega-3 fatty acid and gamma-linolenic acid on acne vulgaris: a randomised, double-blind, controlled trial. Acta Derm Venereol 2014;94(5):521–525.

6 Khorshidi M et al. Effect of evening primrose oil supplementation on lipid profile: A systematic review and meta-analysis of randomized clinical trials. Phytother Res 2020;1–11. DOI: 10.1002/ptr.6716.

7 Mahboubi M. Evening Primrose (Oenothera biennis) Oil in management of female ailments. J Menopausal Med 2019;25:74–82.

8 Muggli R. Systemic evening primrose oil improves the biophysical skin parameters of healthy adults. Int J Cosmet Sci 2005;27(4):243–249.

9 Puri BK et al. Which polyunsaturated fatty acids are active in children with attention-deficit hyperactivity disorder receiving PUFA supplementation? A fatty acid validated meta-regression analysis of randomized controlled trials. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids 2014;90(5):179–189.

10 Simon D et al. Gamma-Linolenic acid levels correlate with clinical efficacy of evening primrose oil in patients with atopic dermatitis. Adv Ther 2014;31:180–188.

11 Tomczyk M et al. Phytotherapy of alcoholism. Nat Prod Comm 2012;7(2):273–280.

Autres articles