Vitamine A

Loupe focalisée sur les mots Vitamine A

Il existe plusieurs formes naturelles de vitamine A, d’origine animale ou végétale. Cette vitamine joue un rôle crucial dans la transformation de la lumière en influx nerveux dans l’œil. Elle est également indispensable à la formation des globules rouges, à la fécondité et à la bonne santé de la peau.

Contenu

Bon à savoir à propos de la vitamine A

  • 1 mg correspond à 3333 UI
  • Les besoins quotidiens en vitamine A sont de 1,0 à 1,1 mg pour les hommes et de 0,8 à 0,9 mg pour les femmes
  • Les femmes qui souhaitent avoir un enfant et les femmes enceintes (premier trimestre) doivent limiter les apports journaliers à 8000 UI (= 2,4 mg/jour)
  • Le corps absorbe et stocke la vitamine A dans le foie, même quand ses besoins sont déjà couverts; cette réserve suffit normalement pour plusieurs mois
  • Le bêta-carotène n’est transformé en vitamine A par l’organisme que lorsque cela est nécessaire
  • La prévitamine A de synthèse (all-trans-bêta-carotène) n’est que l’une des formes de carotène qui existent dans la nature

Vitamine A, bêta-carotène et caroténoïdes

La vitamine A dans les aliments d’origine animale est appelée rétinol. Elle est liée aux graisses dans le lait, la viande ou encore les œufs. On en trouve surtout, par exemple, dans la crème du lait, de sorte que le lait demi-écrémé a perdu de la vitamine A.

Les précurseurs végétaux de la vitamine A sont appelés caroténoïdes. Certains, comme l’alpha- et le bêta-carotène ou la lutéine, peuvent être transformés en vitamine A par l’organisme en fonction des besoins. Cependant, les caroténoïdes dont la structure chimique contient un cycle ionone (comme le lycopène) ne peuvent pas être transformés en vitamine A.

On sait aujourd’hui qu’en raison de variations génétiques, tout le monde ne transforme pas aussi bien les caroténoïdes en vitamine A.

Les fonctions de la vitamine dans l’organisme

Globules rouges
La vitamine A agit en synergie avec le fer lors de la formation de nouveaux globules rouges.

Métabolisme des protéines
La vitamine A intervient dans la synthèse des protéines et le métabolisme des lipides dans le foie. Une alimentation riche en protéines peut entraîner une carence en vitamine A.

Fécondité
La vitamine A est nécessaire à la synthèse endogène des œstrogènes et de la testostérone, les hormones sexuelles.

Santé de la peau et des muqueuses
La vitamine A assure la structure normale de la peau et des tissus des appareils respiratoire, digestif, urinaire et génital. Elle est indispensable au bon état de ces tissus.

Acuité visuelle
La vitamine A joue un rôle important dans la transformation des stimuli lumineux en influx nerveux dans l’œil. Les molécules pigmentées de la rétine contiennent beaucoup de rétinol. Une carence, même légère, en vitamine A peut se manifester par une baisse de la vision nocturne, alors que la vision diurne reste normale.

Système immunitaire
La vitamine A augmente la résistance aux infections en contribuant au bon état de la peau et des muqueuses, qui opposent une barrière efficace aux bactéries, aux virus et aux parasites.

Structure osseuse
La vitamine A participe à la construction des os et elle est nécessaire, en particulier, pendant la croissance et dans le processus de guérison des fractures osseuses.

Système nerveux
La vitamine A contribue à la bonne santé des neurones du cerveau, de la moelle épinière et des nerfs périphériques.

Croissance, développement
La vitamine A est un facteur de transcription qui soutient et régule la croissance et le développement des cellules et participe à la construction de nombreux tissus et de nombreuses structures du corps (par ex. yeux, muqueuses, peau, cheveux, dents et os). Les enfants très carencés en vitamine A peuvent présenter des troubles de la croissance et du développement.

Les indications de la vitamine A

  • Artériosclérose
    Le bêta-carotène réduit l’oxydation du cholestérol LDL et protège de l’artériosclérose.
  • Asthme
    Une carence en vitamine A peut influer sur les symptômes de l’asthme et les aggraver.
  • Maladies oculaires
    La prise de vitamine A peut améliorer la cécité nocturne, la vision floue et les inflammations oculaires. La lutéine et la zéaxanthine peuvent être prises à titre préventif pour réduire le risque de cataracte.
  • Anémie ferriprive
    La prise combinée de fer et de vitamine A semble plus efficace que celle de fer seul.
  • Affections de la peau et du cuir chevelu
    La vitamine A peut être utilisée contre la sécheresse cutanée, les pellicules, le vieillissement de la peau, l’eczéma, l’acné, le psoriasis et pour les cheveux secs et fragiles.
  • Maladies infectieuses
    La vitamine A peut réduire la durée des infections et en atténuer l’évolution.
  • Ulcères de l’estomac
    La vitamine A peut atténuer les ulcères gastriques et elle est importante pour la formation de la muqueuse de l’estomac.
  • Protection contre les polluants, les rayonnements et les substances cancérigènes
    Les caroténoïdes et la vitamine A sont d’importantes substances physiologiques qui protègent du cancer. La vitamine A a des propriétés anticancéreuses, notamment au niveau de la peau et des muqueuses.

Effet tératogène de la vitamine A

Pendant les trois premiers mois de la grossesse, la vitamine A est tératogène, c’est-à-dire qu’elle peut provoquer des malformations congénitales. Les apports journaliers par les suppléments et l’alimentation ne doivent par conséquent pas dépasser 8000 UI pendant cette phase, ni d’ailleurs pendant la phase de conception. Cela dit, une carence peut aussi entraîner des complications de la grossesse: il vaut mieux maintenir un certain apport en vitamine A pendant cette période. Il est important de savoir que les caroténoïdes ne sont pas tératogènes.

Les symptômes de la carence en vitamine A

  • Yeux secs et rouges, mauvaise vision nocturne, baisse de l’acuité visuelle
  • Vulnérabilité accrue aux infections
  • Risque accru de cardiopathie artérioscléreuse
  • Risque accru de calculs rénaux
  • Fatigue
  • Troubles de la croissance chez les enfants
  • Troubles de la fertilité
  • Peau sèche, rugueuse, démangeaisons et éruptions cutanées
  • Cheveux et ongles secs et fragiles
  • Diminution de l’odorat, du goût et de l’appétit

Un surdosage de vitamine A est-il possible?

Un surdosage est possible, mais les intoxications chroniques ne sont un problème que si l’on prend chaque jour des doses supérieures à 50 000-100 000 UI de façon prolongée. Les signes de toxicité de la vitamine A sont les suivants:

  • Élévation du taux sanguin de calcium
  • Perte des cheveux, sécheresse de la peau et des lèvres
  • Maux de tête et baisse de l’acuité visuelle
  • Douleurs osseuses et articulations enflées
  • Vertiges, vomissements et diarrhées
  • Augmentation de volume du foie et de la rate
  • Diminution de l’activité de la thyroïde

La vitamine A dans les aliments

Foie de bœuf 100 g 30 000 UI
Huile de foie de morue 10 g 9000 UI
Œuf moyen 400 UI
Beurre 10 g 200 UI
Lait entier 0,1 l 100 UI

Les caroténoïdes dans les aliments

Patate douce 1 grosse 10 000 UI
Carottes 1 grosse 9200 UI
Melon canari 1/2 2550 UI
Épinards 100 g 2250 UI
Abricots 3 1100 UI