Les probiotiques – une aide vivante pour un corps sain

Famille heureuse en plein air

Contenu

Qu’est-ce que les probiotiques?

«Probiotique» signifie «pour la vie». Les probiotiques sont des microorganismes vivants qui confèrent un bénéfice à l’organisme hôte (p. ex. l’être humain) lorsqu’ils sont administrés en quantité suffisante. Il peut s’agir de souches isolées de bactéries lactiques ou de levures, ou encore de combinaisons de plusieurs souches. Des probiotiques sont présents dans les aliments fermentés comme la choucroute crue, dans les produits laitiers tels que le yogourt et dans certaines sortes de fromages.

À quelle occasion des probiotiques sont-ils utilisés?

Nous portons des milliards de bactéries dans et sur notre corps. Ces microflores sont des biocénoses (communautés de vie) microbiennes naturelles. Les plus connues sont la flore intestinale, la flore buccopharyngée et la flore vaginale. Divers facteurs perturbateurs peuvent déséquilibrer la microflore et favoriser le développement de diverses maladies. Dans ce cas, il est recommandé de recourir à des probiotiques pour que la multitude de bactéries des diverses microflores s’accroisse, que la proportion de «mauvaises bactéries» diminue et que la protection immunologique soit ainsi renforcée.

Graphique avec les diverses microflores dans le corps
Une microflore saine renforce le système immunitaire

Quelle est l’utilité des «bonnes bactéries intestinales»?

Diverses bactéries présentes dans la flore intestinale
Une flore intestinale saine se caractérise par une grande diversité de bactéries.

Une grande partie de nos cellules immunitaires se trouve dans notre intestin. Ceci permet de neutraliser des bactéries potentiellement pathogènes, c’est-à-dire inductrices de maladies, qui se trouvent en principe dans l’intestin. Les «bactéries saines» qui se trouvent dans l’intestin sont aussi utiles dans ce cadre. Par la richesse de leur nombre et leur diversité, elles «entraînent» notre système immunitaire et font en sorte que les bactéries potentiellement pathogènes ne puissent pas prendre le dessus. L’ingestion de «bactéries saines» au travers de probiotiques ou d’aliments probiotiques favorise donc une flore intestinale saine et peut améliorer notre santé physique et psychique.

Causes d’une perturbation de la flore intestinale

Des maladies, le stress, des antibiotiques ainsi qu’une alimentation peu saine et déséquilibrée peuvent porter atteinte à notre flore intestinale. La richesse des types de bactéries intestinales peut s’en trouver réduite. Avec l’âge, cette diversité peut diminuer encore davantage et des bactéries pathogènes augmentent fréquemment de façon disproportionnée. Une perturbation de la microflore résultant d’un nombre total trop bas de bactéries saines et d’une réduction de la diversité des bactéries favorise la colonisation par des agents pathogènes.

Graphique de la microflore après un traitement par des antibiotiques
Les antibiotiques altèrent la microflore

Comment agissent les probiotiques?

Les probiotiques peuvent restaurer une flore intestinale saine en augmentant la diversité des bactéries intestinales et la proportion de bactéries intestinales saines. L’effet probiotique se manifeste alors, en fonction de la situation initiale et des souches probiotiques utilisées, par exemple par une diminution des problèmes digestifs, par une amélioration de l’humeur ou par une optimisation de la protection immunitaire. Ainsi, certaines bactéries lactiques (appelées lactobacilles) peuvent même réduire les symptômes du rhume des foins, comme par exemple l’écoulement nasal ou la rougeur des yeux. Vous pouvez en apprendre davantage sur les probiotiques et le rhume des foins en lisant cet article.

Toutefois, les probiotiques n’agissent pas exclusivement dans l’intestin. Ils peuvent aussi restaurer une flore vaginale intacte ou réduire la susceptibilité aux infections virales et bactériennes des voies respiratoires supérieures par le biais de la flore buccale. En résumé, on peut dire que les probiotiques peuvent être utilisés partout où des bactéries interagissent avec nous autres, êtres humains: dans l’intestin, le pharynx, le vagin, etc.

Les probiotiques agissent à trois niveaux

Globalement, on peut distinguer trois niveaux auxquels agissent les probiotiques:

1er niveau: la flore intestinale

  • La grande diversité et la multiplicité d’une flore intestinale intacte sont maintenues ou rétablies.
  • Une microflore intacte rend plus difficile la colonisation par des agents pathogènes.

 2e niveau: la muqueuse intestinale

  • Les cellules intestinales individuelles sont reliées entre elles par d’étroites bandes appelées «tight junctions» (jonctions serrées). Les probiotiques favorisent le maintien de cette barrière intestinale naturelle et ils empêchent ainsi que des agents pathogènes parviennent dans le corps. Des «tight junctions» intactes empêchent également que des molécules de protéines non digérées passent de l’intestin dans le corps et provoquent des allergies.

 3e niveau: le système immunitaire

  • Les probiotiques exercent aussi une action immunomodulatrice, c’est-à-dire qu’ils peuvent protéger contre des infections (p. ex. refroidissements), influencer l’intensité de la réponse immunitaire (p. ex. lors d’allergies, de rhume des foins) et réprimer des réactions inflammatoires (p. ex. lors de maladies intestinales inflammatoires).
Graphique des trois niveaux d’action des probiotiques
Les probiotiques agissent à trois niveaux dans l’intestin.

À quoi faut-il prêter attention lors du choix d’un probiotique?

Pour une utilisation ciblée, il est recommandé de prendre des probiotiques de haute qualité sous la forme de poudre en sachets, de capsules ou de comprimés à sucer. Ils doivent toutefois remplir certaines conditions:

  • Ils doivent exercer un effet positif scientifiquement démontré sur la santé
  • Il faut que l’on ait démontré qu’ils survivent à l’acide chlorhydrique contenu dans le passage gastrique et qu’ils soient capables de se multiplier dans l’intestin
  • Ils ne doivent pas se concurrencer

Il existe des probiotiques dits multi-espèces, qui contiennent une variété de souches probiotiques dont il a été démontré qu’elles survivent au passage dans l’intestin et ne se concurrencent pas. Ceux-ci permettent surtout d’augmenter la diversité de la flore intestinale.

Contrairement aux probiotiques, les prébiotiques ne sont pas des organismes vivants mais des substances de lest qui augmentent l’activité et la croissance de bactéries probiotiques. Ils ne sont ni décomposés ni digérés dans l’intestin grêle. De ce fait, ils parviennent «intacts» dans le côlon et y servent de «nourriture» aux bactéries probiotiques.

Pendant combien de temps faut-il prendre des probiotiques?

Si les souches probiotiques peuvent coloniser l’intestin rapidement, elles ne deviennent toutefois généralement pas des occupants permanents de notre intestin. Ceci signifie que l’effet positif ne se maintient qu’aussi longtemps que les probiotiques sont pris. Si la prise est arrêtée, certaines souches probiotiques «disparaissent» de l’intestin au bout de quelques jours ou semaines et, par conséquent, leur action positive disparaît également.

Il est donc recommandé de répéter la prise de probiotiques dès que les troubles réapparaissent ou de se protéger intentionnellement (p. ex. avec un probiotique spécifique avant un voyage dans des zones à l’hygiène critique afin de se protéger contre des affections diarrhéiques ou après la prise d’antibiotiques pour se protéger contre des infections fongiques, entre autres).

Les probiotiques sont-ils bien tolérés?

D’une façon générale, les probiotiques sont bien tolérés. Les personnes qui ont un système immunitaire fortement restreint ne doivent prendre ce type de préparations qu’après en avoir parlé avec un médecin. En principe, il est toujours judicieux de se faire conseiller par un-e spécialiste pour identifier une préparation probiotique appropriée.

Résumé

Il a été démontré que les probiotiques peuvent améliorer les microflores de l’être humain (comme p. ex. la flore intestinale, buccopharyngée ou vaginale) en maintenant ou en restaurant leur équilibre. Les «mauvaises» bactéries sont réprimées et la variété bactérienne augmentée, ce qui génère une protection immunitaire optimale. Les probiotiques doivent être de haute qualité pour pouvoir survivre au passage gastrique. Les souches de probiotiques utilisées doivent en outre avoir fait l’objet d’études scientifiques démontrant qu’elles ne se concurrencent pas.

Au vu du nombre croissant d’études scientifiques réalisées avec des probiotiques, ceux-ci revêtent une importance croissante dans la prévention et le traitement des maladies

Autres articles

Pollenallergie: Können Bakterien und Mikronährstoffe die Symptome lindern?

Continuer la lecture