Diese Webseite verwendet Cookies

Wir verwenden Cookies, um Ihnen die richtigen Inhalte für Ihre Sprache und Geräte anzuzeigen (Notwendig), für Sie ausgewählte Inhalte zu präsentieren (Präferenzen), die Zugriffe auf unsere Website zu analysieren (Statistiken) und Ihnen auch auf anderen Websites unsere besten Sonderangebote unterbreiten zu dürfen (Marketing).

Mit Klick auf „AKZEPTIEREN“ willigen Sie in die Verwendung von Cookies ein. Sie können Ihre Cookie-Einstellungen jederzeit in der Fußzeile unter "Cookie-Einstellungen" ändern oder widerrufen. Detaillierte Informationen finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.

Cookies helfen uns bei der Bereitstellung unserer Dienste. Durch die Nutzung unserer Dienste erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir Cookies setzen. Mehr erfahren.

L’inflammation silencieuse

 Illustration de l’inflammation silencieuse

Contenu

L’inflammation silencieuse: apparition des symptômes

L’inflammation est une réaction du système immunitaire destinée à éliminer les agents pathogènes et autres substances nuisibles pour l’organisme. Une inflammation silencieuse se produit à bas bruit, sans symptômes. À la différence d’une inflammation aiguë, elle ne cause pas les phénomènes inflammatoires classiques: rougeur, gonflement, échauffement, douleur ou restriction fonctionnelle.2 Il se crée néanmoins un état inflammatoire permanent dans l’organisme, au cours duquel la protéine C-réactive (PCR), un marqueur d’inflammation, peut être détectée dans le sang.

Les macrophages sont des composants du système immunitaire cellulaire. Ils produisent des complexes de protéiques appelés inflammasomes, qui peuvent déclencher des réactions inflammatoires. L’inflammasome NLRP3 est particulièrement crucial. Il provoque des réactions inflammatoires par le biais de deux chaînes de signalisation indépendantes, utilisant des transmetteurs chimiques différents pour activer la production de PCR par le foie.4

L’inflammation silencieuse passe tout d’abord inaperçue (d’où son nom), mais elle peut favoriser, à long terme, l’apparition de différentes «maladies de civilisation».

Le test PCR à haute sensibilité, marqueur de l’inflammation silencieuse

La mesure de la PCR permet de déceler les réactions inflammatoires en laboratoire. Pour mettre en évidence une inflammation silencieuse, il faut utiliser des méthodes de mesure sensibles, capables de mesurer des concentrations inférieures à 5 mg par litre. On parle alors de test PCR à haute sensibilité (PCR-hs). Une valeur comprise entre 1 et 10 mg/l est un indicateur d’inflammation silencieuse. Avant la découverte de l’inflammation silencieuse, ces ordres de concentration étaient considérés comme anodins, voire souvent normaux. Une concentration supérieure à 10 mg/l signale une inflammation aiguë.

Une image d'une personne assise avec un double ventre

L’inflammation silencieuse causée par l’intestin

Comme la peau ou les poumons, l’intestin forme une barrière entre l’intérieur du corps et le monde extérieur. Les macrophages intestinaux jouent aussi un rôle essentiel dans l’apparition des inflammations silencieuses.

À partir des fibres alimentaires, la flore intestinale du côlon produit des acides gras à chaîne courte (acide butyrique) qui peuvent inhiber l’inflammasome NLRP3 et empêcher ainsi l’inflammation silencieuse.3 En outre, une activité physique régulière et le régime méditerranéen favorisent la bonne santé de la flore intestinale.

Le régime méditerranéen comme anti-inflammatoire

Repas complet méditerranéen à l'huile d'olive, pâtes et tomates

L’alimentation est le principal moyen d’agir sur la flore intestinale. Les meilleures données probantes disponibles en relation avec des réactions inflammatoires concernent le régime méditerranéen. Celui-ci comprend une forte proportion d’aliments végétaux tels que fruits, légumes, céréales et fruits à coque, riches en fibres alimentaires et en antioxydants qui leur confèrent un effet anti-inflammatoire. La quantité d’aliments d’origine animale tels que le lait, les produits laitiers ou encore le poisson est modérée, la consommation de viande rouge réduite. Une proportion relativement importante d’acides gras monoinsaturés, comme l’huile d’olive, et une consommation modérée de vin sont également recommandées. Outre les préconisations alimentaires, il est aussi question d’une activité physique quotidienne.

L’activité physique comme anti-inflammatoire

En complément du régime méditerranéen, l’activité physique est indispensable pour empêcher les phénomènes inflammatoires. Depuis 2020, les recommandations d’activité physique sont formulées par semaine: au moins 150 à 300 minutes d’activité moyennement intense et 75 à 150 minutes d’activité physique intense par semaine. Des activités fortifiantes doivent en outre être intégrées dans au moins deux journées de la semaine.5

Comment empêcher les inflammations silencieuses?

  • L’activité physique, importante pour réduire la graisse dans les tissus adipeux
  • Une alimentation variée et équilibrée
  • Un brossage régulier des dents pour une bonne hygiène buccodentaire
  • Suffisamment de sommeil
  • La réduction du stress
  • Pas de consommation régulière d’alcool
  • Pas de tabac
  • Un renforcement du système immunitaire

Des compléments alimentaires pour contrôler l’inflammation silencieuse

Pour différentes raisons, de nombreuses personnes n’arrivent pas à adopter ce régime ou ce mode de vie dans son ensemble. Les compléments alimentaires peuvent alors aider à faire baisser les paramètres inflammatoires, par exemple les vitamines C, D et E, l’acide folique, le chrome, le magnésium, le zinc, la coenzyme Q10, le DHA, l’EPA, les flavanols, le curcuma et l’ail.

  • Acides gras oméga 3: l’EPA et le DHA sont les précurseurs d’autres molécules qui inhibent et diminuent l’inflammation.
  • Coenzyme Q10: la coenzyme Q10 peut abaisser la concentration de divers marqueurs d’inflammation. (Link auf Nährstofflexikon Q10 einfügen)
  • Curcumine (substance active des extraits de curcuma): l’effet anti-inflammatoire du curcuma se manifeste au niveau cellulaire par la réduction des marqueurs pro-inflammatoires et antioxydants. (Link auf Nährstofflexikon Kurkuma einfügen)

Conclusion:

En adoptant le régime méditerranéen et en ayant une activité physique, on peut agir positivement sur l’inflammation silencieuse. Il n’est jamais trop tard pour adapter son alimentation et intégrer une activité physique dans ses journées pour réduire le risque de maladies.

Références

1Petersen AM, Pedersen BK. The anti-inflammatory effect of exercise. J Appl Physiol 2005; 98 (04) 1154-1162 doi: 10.1152/japplphysiol.00164.2004
2https://viamedici.thieme.de/lernmodul/682008/subject/biochemie/immunsystem/angeborene+immunantwort/entz%C3%BCndung+inflammation (consulté le 05.10.21)
3Yuan, X., Wang, L., Bhat, O. M., Lohner, H., & Li, P. L. (2018). Differential effects of short chain fatty acids on endothelial Nlrp3 inflammasome activation and neointima formation: Antioxidant action of butyrate. Redox biology, 16, 21–31. https://doi.org/10.1016/j.redox.2018.02.007
4 Colombani, P. (2021). deFlameYou! Löschen Sie Ihren Schwelbrand [e-book]. Books on Demand.
5https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/physical-activity (consulté le 27.10.21)

Autres articles

Le curcuma: bien plus qu’une simple épice

Continuer la lecture