Diese Webseite verwendet Cookies

Wir verwenden Cookies, um Ihnen die richtigen Inhalte für Ihre Sprache und Geräte anzuzeigen (Notwendig), für Sie ausgewählte Inhalte zu präsentieren (Präferenzen), die Zugriffe auf unsere Website zu analysieren (Statistiken) und Ihnen auch auf anderen Websites unsere besten Sonderangebote unterbreiten zu dürfen (Marketing).

Mit Klick auf „AKZEPTIEREN“ willigen Sie in die Verwendung von Cookies ein. Sie können Ihre Cookie-Einstellungen jederzeit in der Fußzeile unter "Cookie-Einstellungen" ändern oder widerrufen. Detaillierte Informationen finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.

Cookies helfen uns bei der Bereitstellung unserer Dienste. Durch die Nutzung unserer Dienste erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir Cookies setzen. Mehr erfahren.

Vitamine C: vitalité mentale et symptômes dépressifs

{EXEC: dcg_Image ( './temp/explorer/files/Fachblog/50106673_s.jpg' , 1080 , 720 , array ( 'additional' => 'alt="Femme assise dans une pièce lumineuse et est un morceau d'orange" title="La vitamine C pour la ghrine"') ) }

Contenu

Fonctions de la vitamine c dans le cerveau (1, 2)

Les fonctions du cerveau

Vitamine c et vitalité mentale

La première étude1 visait à déterminer s’il existait un lien entre la vitalité mentale, l’humeur et l’apport en vitamine C. Dans un premier temps, une étude transversale menée chez 214 étudiants coréens sains (âgés de 20 à 39 ans) a examiné s’il existait une corrélation entre la concentration sérique de vitamine C et la vitalité (attention et fatigue), ainsi que l’humeur: on a observé une association positive entre le taux sérique de vitamine C et le niveau d’attention. En revanche, aucun lien n’a été établi entre le taux de vitamine C et la fatigue ou l’humeur. Dans une autre étude, 50 participants sains présentant des apports marginaux mais encore suffisants selon de nombreuses recommandations nationales (<50 μmol/l (= 8,8 mg/l) de vitamine C dans le sérum) ont reçu pendant quatre semaines soit 2 × 500 mg de vitamine C, soit un placebo. Là encore, les paramètres de vitalité et le moral des participants ont été relevés: dans le groupe sous vitamine C, l’attention et la capacité à s’immerger dans le travail ont été significativement améliorées. De même, les personnes supplémentées en vitamine C ont obtenu de meilleurs résultats au test de Stroop (couleur-mot). La fatigue et la compréhension des tâches professionnelles ont eu tendance à s’améliorer, mais l’humeur n’a pas été significativement meilleure.

Vitamine c et dépressions

Dans la première étude, la vitamine C n’a eu aucune influence sur le moral. Toutefois, les sujets ne souffraient pas de dépression subclinique ni clinique. Subclinique signifie que tous les symptômes de dépression ne sont pas présents et que les personnes concernées ne sont généralement pas traitées par des antidépresseurs. La seconde étude2 a examiné si une supplémentation en vitamine C pouvait améliorer les symptômes dépressifs. Cette méta-analyse a pris en compte 10 études randomisées et contrôlées incluant au total 836 participants adultes souffrant de dépression subclinique ou clinique. Dans la plupart des études, la quantité quotidienne de vitamine C se situait entre 100 et 1000 mg. La durée de l’étude variait de 2 à 24 semaines. Le statut dépressif a été évalué à l’aide de différents questionnaires. Lorsque les données de tous les sujets étaient prises en compte, la vitamine C n’avait pas d’effet significatif sur la dépression. En revanche, la vitamine C a amélioré le moral des participants dépressifs à un niveau subclinique qui ne prenaient pas d’antidépresseurs.

Conclusion

Une supplémentation en vitamine C peut améliorer très rapidement la vitalité mentale des personnes dont l’apport en vitamine C est plutôt faible. La vitamine C semble également être utile chez les personnes souffrant de symptômes dépressifs sans traitement médicamenteux. La dose nécessaire dans ce cas est d’environ 1 g par jour. Ce chiffre est nettement supérieur aux recommandations DACH relatives à l’apport journalier de vitamine C (95 mg ou 110 mg par jour). La vitamine C est très bien tolérée. Seules les personnes ayant une tendance aux calculs rénaux ne doivent pas consommer de grandes quantités de vitamine C.

Bibliographie

1 Sim M et al. Vitamin C supplementation promotes mental vitality in healthy young adults: results from a cross-sectional analysis and a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Eur J Nutr 2021: doi: 10.1007/s00394-021-02656-3.

2 Yosaee S et al. The effect of vitamin C supplementation on mood status in adults: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Gen Hosp Psychiatry 2021;71:36–42.

Autres articles

L’intérêt du safran dans la dépression

Continuer la lecture

Contre le blues - les extraits végétaux et les micronutriments contre les troubles de l’humeur

Continuer la lecture

Zinc et dépression – une méta-analyse récente

Continuer la lecture