La vitamine K2 joue-t-elle un rôle important dans la prévention des calcifications vasculaires chez les patients sous statines?

Médecin avec un flacon de vitamine K2

Contenu

Il existe deux sortes de vitamine K: la vitamine K1 et la vitamine K2, qui se distinguent par la structure de leur chaîne latérale. La vitamine K1 (phylloquinone) est d’origine végétale, tandis que la vitamine K2 (ménaquinone) est synthétisée par des bactéries. Les vitamines K1 et K2 ont des fonctions et des sites d’action dans l’organisme en partie communs, et en partie différents.

Il existe deux grandes formes de vitamine K2: la MK-4 à courte durée d’action et la MK-7 à longue durée d’action. L’organisme humain est capable de transformer la vitamine K1 en MK-4 en faibles proportions.

Des concentrations en vitamine K2 souvent faibles en cas de la prise de statines

Les patients qui prennent des statines présentent plus souvent des concentrations sanguines réduites d’importantes protéines dépendantes de la vitamine K2 (c.-à-d. carboxylées par la vitamine K2). Ceci laisse penser que la vitamine K2 pourrait jouer un rôle important dans la prévention des calcifications vasculaires chez les patients sous statines. Il faut donc veiller à des apports suffisants en vitamine K2 dans cette population et éviter tout déficit de manière ciblée.

La vitamine K2 a un impact sur la fonctionnalité de certaines protéines

La vitamine K2 semble avant tout jouer un rôle dans le «traitement postérieur» des protéines dépendantes de la vitamine K en dehors du foie. Ce traitement consiste en de petites modifications de certains acides aminés de ces protéines – c’est ce qu’on appelle la gamma-carboxylation. Ces protéines ne sont pleinement fonctionnelles qu’après ce processus.

La coagulation sanguine

Cet effet de la gamma-carboxylation est surtout connu avec les facteurs de coagulation dépendant de la vitamine K1, principalement synthétisés dans le foie puis transformés à l’aide de la vitamine K1. En cas d’inhibition de la fonction de la vitamine K1, les facteurs de coagulation sont moins efficaces, un effet généralement recherché quand on veut fluidifier le sang (anticoagulation).

Le métabolisme osseux

La vitamine K2, quant à elle, semble aussi être importante pour la gamma-carboxylation d’autres protéines – les recherches portent en particulier sur des protéines qui se lient au calcium comme l’ostéocalcine (OC), la protéine matricielle Gla (MGP) ou la Gla-rich protein (GRP).

L’ostéocalcine joue un rôle dans la fixation du calcium dans l’os, la protéine matricielle Gla et la Gla-rich protein sont plutôt impliquées dans les processus de calcification (ou leur inhibition) dans les vaisseaux.1

En présence d’une quantité suffisante de vitamine K2, ces protéines passent d’une forme sous-carboxylée («uc» pour «undercarboxylated») à une forme carboxylée («c»).

Rôle de la vitamine K2 pour la santé osseuse et vasculaire: les études étayent son importance

De plus en plus d’études montrent l’intérêt d’apports suffisants en vitamine K2 ou les avantages d’une supplémentation pour la «santé générale des os et des vaisseaux».2

Représentation de l’influence de la vitamine K2 sur les os et les vaisseaux
La vitamine K2 soutient le stockage du calcium dans les os et favorise son évacuation hors des artères, où il est indésirable.

Étude récente sur la santé cardiovasculaire

Une étude récente3 incluait 98 patients:

  • 51 personnes présentant des symptômes d’une maladie cardiovasculaire constituée (fibrillation auriculaire, insuffisance cardiaque).
  • 47 personnes ayant des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires
    (par ex. mauvais taux de lipides sanguins, hypertension) mais pas encore de maladie cardiovasculaire constituée.
  • Dans les deux groupes, environ 1/3 des patients recevaient des statines.

L’étude s’est intéressée aux différences observables dans les groupes en termes de calcification des vaisseaux et de présence des protéines MGP, GRP et OC, qui sont dépendantes de la vitamine K2. Pour cela, les évaluateurs ont mesuré la concentration sanguine de ces paramètres et déterminé la calcification des artères coronaires à l’aide d’un tomodensitogramme chez tous les patients.

Résultats

Les résultats montrent notamment:

  • que les patients qui prennent des statines ont plus souvent des calcifications vasculaires (dans les deux groupes).
  • que les patients qui prennent des statines ont des taux plus élevés d’ostéocalcine «non transformée», c.-à-d. sous-carboxylée (ucOC), et ce, dans les deux groupes.

 

Effets de la prise de statines (hors antagonistes de la vitamine K)

Histogramme des résultats de l’étude
Les patients (ayant une maladie cardiovasculaire constituée ou un risque de maladie cardiovasculaire) qui prennent des statines ont une plus grande proportion d’ostéocalcine sous-carboxylée (ucOC) dans leur taux d’ostéocalcine totale.

Le fait qu’un traitement intensif par des statines favorise ou non la calcification des vaisseaux est encore sujet à débat, mais certains signes semblent l’indiquer – y compris cette étude. Le fait que les statines sont malgré tout utiles dans la prévention et le traitement de l’artériosclérose et des maladies cardiovasculaires est néanmoins établi.

Pourquoi les statines pourraient-elles favoriser les calcifications vasculaires?

Si les statines favorisaient effectivement la calcification des vaisseaux, cela irait à l’encontre de leur objectif thérapeutique. Ce paradoxe pourrait s’expliquer comme suit:

les statines éliminent les lipides des plaques d’athérosclérose. En modifiant les plaques existantes (fortement calcifiées), elles les rendent aussi plus stables.

Conclusion

Les statines influencent les concentrations de vitamine K. On suppose que cet effet est attribuable à l’inhibition de la production endogène de vitamine K2 (MK-4) à partir de la vitamine K1.

Une supplémentation en vitamine K2, qui influence le traitement correct de protéines importantes pour le contrôle des processus de calcification, pourrait, à l’avenir, être importante pour les patients traités par des statines.

Littérature

1 Viegas CS et al. Gla-rich protein acts as a calcification inhibitor in the human cardiovascular system. Arterioscler Thromb Vasc Biol. 2015 Feb;35(2):399-408. 

2 Hess B. Warum geht Kalzim in die Gefässe und fehlt im Knochen. Der informierte Arzt 01-2019:11-15

3 Zhelyazkova-Savova MD et al. Statins, vascular calcification, and vitamin K-dependent proteins: Is there a relation? Kaohsiung J Med Sci. 2021 Feb 26. doi: 10.1002

Autres articles

L’extrait de café vert réduit les facteurs de risque de syndrome métabolique

07.04.2021
Continuer la lecture