Traitement des refroidissements – Des micronutriments peuvent apporter un soulagement.

Femme avec bonnet et écharpe

Contenu

Causes d’un refroidissement

À l’origine d’un refroidissement, de nombreux agents pathogènes transmis au travers de gouttelettes ou par contact entrent en ligne de compte. Les principaux virus responsables appartiennent aux familles suivantes:

  • Rhinovirus
  • Adénovirus
  • Virus syncytiaux respiratoires
  • Coronavirus

La probabilité de contracter un refroidissement augmente si de nombreuses personnes de l’entourage sont malades. Bien que le refroidissement soit une maladie largement répandue, il y a de grandes différences de susceptibilité aux refroidissements. Une alimentation équilibrée et des compléments alimentaires judicieux peuvent contribuer à diminuer la susceptibilité aux infections.

Virus vu au microscope, avec grossissement
Les virus comme causes de refroidissements

Différences entre refroidissement et grippe

Un refroidissement survient généralement de façon insidieuse. Il commence par des maux de gorge, puis viennent en général le rhume et, finalement, la toux. La plupart du temps, une infection grippale de ce type dure une à deux semaines, puis les troubles disparaissent.

La «vraie» grippe, en revanche, est causée par le virus influenza et elle évolue beaucoup plus rapidement et de façon nettement plus violente. La sensation de maladie survient de nulle part, la température du corps s’élève jusqu’à 38 voire 40 °C, puis apparaissent généralement des douleurs aux membres et des frissons.

Le danger, lors d’un refroidissement et d’une grippe, ce sont les infections secondaires (pneumonie, otite, myocardite, etc.). Les personnes dont le système immunitaire est affaibli – personnes âgées, enfants, femmes enceintes mais aussi patients souffrant de maladies chroniques – sont particulièrement susceptibles aux infections secondaires.

Traitement du refroidissement – des micronutriments peuvent s’avérer utiles

Des micronutriments peuvent être utilisés pour le traitement adjuvant d’un refroidissement. À cet effet, ce sont surtout le zinc et la vitamine C qui sont indiqués.

  • Le zinc
    L’action du zinc dans les infections grippales aiguës a été bien étudiée scientifiquement. Pris sous la forme de comprimés à sucer, le zinc peut réduire en moyenne de 33% la durée de la maladie dans les cas aigus. Cet effet requiert des quantités journalières de 75 à 90 mg de zinc. On commencera de préférence à le prendre dans les 24 heures qui suivent l’apparition des premiers symptômes. Le zinc lui-même possède des propriétés antivirales, antibactériennes, immunomodulatrices et anti-inflammatoires.
  • La vitamine C
    Pendant une infection aiguë, la teneur en vitamine C chute fortement dans les cellules du système immunitaire. Il est possible de prévenir cette chute avec des doses journalières très élevées de 6 g et davantage. Cependant, des doses journalières de 1 à 3 g de vitamine C suffisent généralement pour raccourcir de façon perceptible la durée du refroidissement.

Oranges coupées en tranches
Les oranges sont une source connue de vitamine C: il faut en consommer presque 1,8 kg pour obtenir 500 mg de vitamine C.

Symptômes d’un refroidissement

Au début du refroidissement et durant son évolution, des symptômes généraux se manifestent, dont la sévérité peut varier de cas en cas. Les symptômes typiques sont:

  • Frissons
  • Sensation de malaise
  • Fatigue
  • Maux de tête
  • Douleurs aux membres
  • Fièvre (surtout chez les enfants) / élévation de la température
  • Rhume
  • Toux
  • Maux de gorge

Qu’est-ce qui peut encore aider à combattre un refroidissement?

  • Ménager son corps
    Pour lutter contre les agents pathogènes, le corps a besoin d’énergie. Il est donc utile de veiller à se détendre et à dormir suffisamment. On renoncera également à faire des efforts physiques et à la pratique du sport.
  • Faire des inhalations avec des huiles essentielles (par ex. eucalyptus, thym)
    La vapeur d'eau inhalée humidifie les voies respiratoires, qui sont généralement très sèches lors d’un refroidissement, et fluidifie le mucus très visqueux.
  • Prendre un bain contre les refroidissements
    L’eau ne doit pas être trop chaude (idéalement autour de 39 degrés). Il est indiqué ici d’ajouter également de l’huile d’eucalyptus ou de thym.
  • Se gargariser
    La gorge qui gratte, le mal de gorge ou des difficultés à avaler sont généralement les premiers signes d’un refroidissement. Des gargarismes avec une infusion de sauge peuvent apporter un soulagement dans ce cas.
  • Veiller à avoir un apport de liquide suffisant
    Diverses infusions de plantes telles que le thym, la camomille, les fleurs de tilleul ou de sureau sont particulièrement apaisantes. Elles réchauffent agréablement et peuvent exercer un effet anti-inflammatoire.
  • Pendant le refroidissement, renoncer à consommer de l’alcool ou du tabac
    On renoncera dans la mesure du possible à la consommation de substances récréatives telles que l’alcool et la nicotine pendant une infection, car elles fatiguent le système immunitaire.
Autres articles

Système immunitaire affaibli – comment aider votre corps

Continuer la lecture

Hiver 2020/2021: pour renforcer le système immunitaire, la Société Suisse de Nutrition recommande de prendre des micronutriments

Continuer la lecture