Le curcuma: bien plus qu’une simple épice

Photo d’un rhizome et de poudre de curcuma

Qu’y a-t-il dans le rhizome de curcuma?

Depuis longtemps, la médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique sait que le curcuma produit de multiples effets. On a d’abord pensé que ceux-ci étaient dus seulement aux curcuminoïdes contenus dans le rhizome de curcuma.

Ces dernières années, il s’est Racine complète de curcuma
avéré qu’outre les curcuminoïdes, le rhizome de Curcuma longa contenait plus de 200 autres  molécules bioactives. Bien  que l’effet de chaque composant de la racine ne soit pas connu, on peut penser qu’il est judicieux d’utiliser toute la matrice du curcuma. 

L’effet du curcuma

De nombreuses études montrent que la curcumine peut être utilisée avec succès pour le traitement de différentes maladies et comme traitement adjuvant. Une prise préventive est en outre intéressante, car la curcumine a un effet très positif sur le système immunitaire. Ses effets sont principalement antioxydants et anti-inflammatoires. D’autres études ont en outre mis en évidence de nombreux autres bienfaits de la curcumine pour la santé.

L’effets du curcuma

Le curcuma contre les inflammations articulaires?

L’efficacité de la curcumine dans l’arthrose a pu être démontrée dans de nombreuses études. La curcumine semble notamment réduire les douleurs et améliorer la fonctionnalité. En comparaison avec les antalgiques de la classe des AINS, il y a moins d’effets secondaires gastro-intestinaux au cours d’un traitement par la curcumine. Le curcuma agit aussi sur les rhumatismes: dans une étude contrôlée par placebo en double insu, des patients souffrant de rhumatismes ont reçu pendant trois mois une préparation à base de curcuma ou une préparation placebo. À la fin de l’étude, les patients traités par le curcuma avaient moins de douleurs, et leur fonction articulaire ainsi que les paramètres de l’inflammation s’étaient significativement améliorés.

Le curcuma dans les maladies intestinales inflammatoires

Un traitement adjuvant avec du curcuma s’est avéré très intéressant pour les patients souffrant de rectocolite hémorragique (une maladie inflammatoire de l’intestin) traités avec de la mésalazine. Une préparation au curcuma permet d’atténuer les troubles et favorise la régénération de la muqueuse intestinale.

Romarin et capsules de vitamine E

L’effet anti-inflammatoire des constituants du curcuma, et surtout des curcuminoïdes, est incontesté. Mais d’autres extraits végétaux, tels que le romarin, et des micronutriments comme la vitamine E, ont également des effets anti-inflammatoires et antioxydants, et peuvent en renforcer l’effet. Dans le cas de la vitamine E, il est préférable de prendre un complexe contenant à la fois des tocophérols et des tocotriénols. En effet, les tocotriénols possèdent des propriétés anti-inflammatoires particulièrement bonnes.

Conclusion

Les processus inflammatoires jouent un rôle dans de nombreuses maladies de civilisation. Il est donc judicieux d’utiliser des substances telles que le curcuma, le romarin et des complexes complets de vitamine E, dont l’effet anti-inflammatoire a été démontré. En ce qui concerne les extraits de curcuma, il faut tenir compte du fait que d’autres composants que les curcuminoïdes, notamment les composants de l’huile de curcuma, sont également bioactifs. Ainsi, il est préférable de choisir une préparation à base de curcuma qui contienne tout l’éventail des composants du curcuma et offre une biodisponibilité élevée, de préférence sans avoir recours à d’autres excipients.

Autres articles